When Time Dreams, The Company Studios

LocalitéMilan, Italie
PhotoAlessio Tamborini

L'exposition When time dreams, aménagée dans l'espace The Company Studios et organisée par Mano Leyrado, rassemble les œuvres de neuf artistes du monde entier qui ont interprété le thème de l'archéologie de manière tout à fait personnelle, ouvrant un dialogue entre passé et présent , ancien et contemporain.

L'installation de When time dreams présente des éléments non conventionnels par rapport aux galeries d'art traditionnelles : les structures en acier renvoient à l'idée d'une exposition de pièces archéologiques cataloguées ; les tubes fluorescents éclairent indistinctement toute la salle et créent un lieu blanc uniforme et plat qui transporte le visiteur dans une dimension onirique, où l'espace et le temps semblent suspendus. A cela vient s’ajouter le choix stylistique de laisser les câbles apparents ainsi que les prises électriques.

Sponsor technique du projet When time dreams, L&L a fourni des appareils d’éclairage adaptés au secteur muséal, compacts, orientables et avec un IRC> 90, capables de dialoguer avec le style original de l'installation artistique : les finitions, la modalité d'installation insolite des boîtiers d’encastrement  et la visibilité des câbles et des prises électriques permettent aux luminaires L&L de former un tout avec le caractère de l'exposition.

Le projecteur Wall 7.0 (optique 25°) à tige chromée s'intègre au chariot en acier auquel il est fixé pour éclairer les deux sculptures en bronze ; tandis que les spots encastrés Eyes 2, à optique 36° de large et en finition satinée et blanche, sont fixés aux étagères par des serre-câbles, laissant visibles les ressorts de fixation. Enfin, un projecteur Krill 2.4 avec zoom optique est positionné sans besoin de perçage au centre de la même structure à étagères grâce à sa base magnétique. Les couleurs vives des minéraux exposés sur l'étagère rose sont mises en valeur par les sources LED à haut indice de rendu des couleurs de tous ces luminaires.

Les projecteurs ultra-compacts Gem 2.1 (optique 42°), placés sur les colonnes porteuses de l'espace et dirigés vers l'œuvre photographique accrochée au mur, créent des ombres et des lueurs délicates sur celle-ci, accentuant ainsi sa tridimensionnalité.

Contrairement à l'éclairage traditionnel des expositions d'art, l’idée n’était pas de trouver une lumière d'accentuation et de contraste qui valorise séparément chacune des œuvres dans une atmosphère intimiste, mais plutôt des touches de lumière délicates qui mettent en relief les artefacts artistiques et ajoutent de la vitalité à un environnement aplati par la lumière des tubes fluorescents.

 

 

Les artistes exposés :

Hunter Longe, États-Unis
Griffini in Tamborini, Italie
Joshua Goode, États-Unis
Nicolau Dos Santos, Portugal / Stéphanie Blanchard, France
Yunsun Kim, Corée
Anna Zachariades, Allemagne
Flavia Visconte, Argentine
Julia Pereyra, Argentine